wines and vineyards 

news

 

31/10/2019LA VIGNE

LE MILLESIME 2019

Bonjour,

Quel doux plaisir de vous retrouver. Tout semble aller si vite !

Nous vivons dans un monde en perpétuel mouvement, ou l’indispensable n’est qu’éphémère et la rationalité …subjective !

Un an déjà !

A l’époque, les feuilles lâchaient prise et les parfums de saison fleuraient bon. Perpétuel et magnifique renouveau de la vie, qui, étonnamment commence à l’automne de celle-ci !

Après avoir laissé mon esprit vagabonder…

Aujourd’hui, je profite d’une très douce et ensoleillée journée de la fin octobre pour vous conter l’histoire de son altesse sérénissime

« Millésime 2019 »


Météo 

Novembre et décembre 2018, furent moyennement pluvieux, l’hiver fut quant à lui assez sec. Avril plutôt humide, mai sec et juin pluvieux. L’été fut caractérisé par une très faible pluviométrie. Quelques pluies à partir de la mi-septembre, ont lavé les raisins et favorisé les maturités phénoliques.

En ce qui concerne les températures : on remarque que l’hiver a été très doux, le printemps plutôt frais et l’été particulièrement chaud ; Le début de l’automne a été caractérisé par des variables notables d’un jour à l’autre accélérant d’autant plus la maturité de nos raisins.

Donc, d’après les relevés des années comprises entre 1981 et 2010 ; nous constatons pour 2019, une moyenne des températures supérieure de 1,5°C  et une pluviométrie de moins 21% par rapport à la moyenne trentenaire !!

Au cours de cette année, nous avons été confrontés à une météo qui ne nous a pas réellement épargnés.

  • Entre le gel (13/04 et 5 et 6/05) et la grêle (19/06 et 6/07) sur certaines zones.
  • Quelques précipitations sur la floraison des parcelles les moins précoces, ont entrainé des cas de coulures et de millerandages, parfois très significatives dans certaines de nos parcelles.
  • Plusieurs épisodes caniculaires, notamment avec un pic lors de la journée du 23 juillet où 41,2°C ont été enregistrés à Mérignac. Cela a pu provoquer quelques rares blocages.

Quelques mots aussi sur les risques très importants de contamination de mildiou, de black-rot et d’oïdium auxquels nous avons été confrontés. Fort heureusement, les très faibles pluies, nous ont évité de souffrir de la pression cryptogamique et notamment bien moins qu’en 2018. Par contre ces années sèches et caniculaires favorisent le développement de l’Esca ce qui se caractérise en aout par un dessèchement de certains pieds.

Fort heureusement, nos vignes ont somme toute bien résisté aux caractéristiques climatiques du millésime. La mise en place d’une stratégie agronomique depuis plusieurs années sur l’ensemble de nos vignobles, commence à produire ses effets.

Abordons maintenant plus particulièrement les stades phénologiques.

La floraison de la plupart des merlots s’est déroulée sur nos 6 propriétés fin mai, début juin. Les deux tiers de la floraison ont profité d’un très beau temps. Par contre les zones plus tardives ont comme vu plus haut été perturbées par un épisode pluvieux ayant eu des conséquences sur les rendements futurs.

La véraison a été aidée par la pluie du 25 juillet et elle s’est opérée vers le 6 aout pour les merlots. La véraison a été assez lente et étalée du fait d’une période chaude et sèche. On remarque à ce stade, une semaine de retard vis à vis de 2018 et de l’ordre de 3 jours sur la moyenne des trente dernières années.

En septembre, à mesure où les feuilles du calendrier s’étiolent, nos passages dans les vignes se répètent et nos dégustations des baies s’accélèrent. Les choses se précisent. Les goûts de fruits rouges et noirs apparaissent, Dans un premier temps, les tanins durs et verts, se transforment peu à peu en des goûts de fruits à coques secs. Le goût de noisette étant à mon sens, la saveur idéale le jour où celui-ci se révèle aux pépins.

Grâce aux dynamiques et rigoureuses équipes du Médoc, de Saint Emilion et de Flaujagues ; nous avons amené aux chais des vendanges de très grande qualité. Gorgées de soleil, les baies s’étaient enrichies en anthocyanes et les tanins avaient avantageusement profité de l’humidité de fin septembre et début octobre pour arrondir leurs angles les plus aigus.

De mon point de vue, 2019 est une année aussi de vigneron. Des années comme j’aime, où rien n’est écrit et tout se réinvente. Où, à chaque instant du cycle végétatif, nous devons adapter nos interventions et nos travaux en fonction des situations. J’adore !!! Des années, où grâce à la nature et aux conditions climatiques, nos décisions impactent et influencent plus que significativement le résultat final.

A la différence des années précédentes, il est à noter que nous avons débuté nos récoltes le 15 septembre.

Particulièrement tôt n’est-ce pas ? En fait ce fut le moment idéal pour cueillir nos merlots afin de les presser et obtenir d’excellents jus, propices à l’élaboration de rosé, plein de fruits rouges avec des notes d’agrumes !  1 semaine plus tard, les cabernets sauvignon étaient idéalement mûrs pour amener la nervosité néanmoins nécessaire à notre rosé. Un pressurage directe avec nos presses pneumatiques, nous permettent d’obtenir des jus clairs, faiblement colorés respectant parfaitement les caractéristiques des cépages. Les fermentations à relatives basses températures nous assurent que le fruit sera préservé. A l’issue des fermentations alcooliques, nous procédons à un soutirage et nous préparons les vins à la filtration, en prenant toutes les précautions nécessaires afin de protéger les vins de toutes formes d’oxydations.

En ce qui concerne nos raisins destinés à l’élaboration de nos grands vins rouges, il a fallu attendre quelques jours supplémentaires avant d’attaquer les festivités !

Comme imaginé en juin, les derniers jours de septembre furent le moment choisi afin de récolter nos merlots à Margaux. Quelques jours plus tard, ceux des Château Tayet et de Lacombe Cadiot remplissaient nos cuves avec satisfaction à Ludon-Médoc. Les petits verdots n’ont  pas tardé à les y rejoindre. Alors qu’octobre est déjà commencé, nous entamons les vendanges à Flaujagues.

Saint-Emilion s’impatiente aussi un peu, nous ne tardons pas à lui donner satisfaction. Les jours se succèdent et nous ne baissons pas la garde. Notre concentration est à son plus haut niveau quand nous décidons de récolter les cabernets francs et les cabernets sauvignon. De mémoire, il ne me semble pas avoir récolté en aussi peu de temps. Les éléments climatiques ont réellement favorisé cette maturité phénolique ; il était tout à fait inutile d’attendre plus longtemps. Bref, notre bonheur est grand et total lorsque finalement les derniers coups de sécateurs sont donnés à Saint-Emilion.

  

Même si les récoltes auraient pu être supérieures en quantité ; la qualité des premiers jus me donne grande satisfaction.

La libération des couleurs est rapide, les fermentations alcooliques se déroulent à de relatives faibles températures. Afin de préserver au mieux le fruit nous n’excédons pas les 25-26°C.

Les arrosages des marcs sont effectués à la carte en fonction des caractéristiques organoleptiques de chacune des cuves. Les macérations se déroulent entre 2 et 4 semaines suivant les cas.

Fin octobre, il ne reste sur marc qu’une cuve à écouler. Il s’agit de notre vin Kacher à Saint-Emilion. Celle de Margaux a été quant à elle écoulée le 29 octobre.

Alors que certaines cuves ont débuté leur fermentation malo-lactique, d’autres tardent un peu. Nous avons reçu nos premières barriques. Celles-ci sont mises en place et ne vont pas tarder à être remplies par nos derniers élixirs ! Débarrassés des lies les plus encombrantes, les vins encore tièdes vont encore profiter de la douceur automnale afin de combiner leurs arômes à ceux des futs de chênes neufs. La mico-oxygénation provoquée à travers les douelles, améliorera encore un peu plus la qualité de nos vins. Cette savante alchimie contribue avantageusement à la complexité de nos Margaux, Saint Emilion et Bordeaux supérieur.

Je suis très satisfait du très haut niveau qualitatif atteint cette année. Le travail mené dans un premier temps à la vigne a été parfaitement achevé par toutes nos équipes aux chais. Du grand ART ! Probablement l’un de nos plus beaux chefs-d’œuvre.

Bravo et merci à tous les membres de nos équipes techniques en y associant bien évidemment les personnes moins exposées de notre groupe, mes collègues en charge de l’administratif, du commerce et de l’œnotourisme. Merci bien évidement, à toute la famille De Schepper pour la confiance qu’elle nous témoigne.

Tous et chacun, vous êtes indissociables et prépondérants à notre réussite collective.

Jean Michel GARCION

10/10/2019LA VIGNE

Vendanges 2019

Les journées sont longues,
Les nuits sont courtes.

L'équipe est au taquet,
Les vendangeurs fidèles au poste.

Devant nous un vignoble propre et sain,
Une matière première formidable.

De superbes grappes atterrissent dans les paniers à vendange,
Du caviar sur les tables de tri.

Des jus colorés remplissent nos cuves,
Des bombes de fruits nos verres.

Ce sont les vendanges 2019. 

10/10/2019PRESSE

Tour Baladoz et Tayet chouchoutés par la presse londonienne

"The 2014 Ch. Tayet, Cuvée Prestige is a Bordeaux Supérieur of real style from vineyards mere inches outside the Margaux AOC. It’s extraordinarily complex and profound with lengthy pre-fermentation maceration, a generous seasoning of Petit Verdot and deft use of new and old oak. I can’t think of a better value claret on the market. £13.50 down from £14.50."


"The 2015 Ch. Tour Baladoz is from the same ownership, that of the De Schepper family, and same winemaker: the supremely gifted Jean-Michel Garcion. A Merlot-dominant Saint-Emilion Grand Cru that neighbours Ch. Le Tertre Roteboeuf, it’s rich, intense, concentrated, succulent
and seductively approachable. From a classic vintage, it’s quintessential Saint-Emilion and will keep for yonks."

25/09/2019PRESSE

Haut Breton Larigaudière dans 2 articles du FIGARO

Interview du sommelier du Chapon Fin, à Bordeaux. Valentin Marchal : "Les bourgeois défient les sens et les attentes

Publié le 20/09/19 par Béatrice Brasseur

"... Nous avons tous les crus classés, évidemment, mais nous surprenons avec les crus bourgeois. Par exemple, Haut Breton Larigaudière est peu connu à Bordeaux, bien que formidable, bien réalisé, typique de l’appellation margaux, travaillé sur la souplesse, l’élégance, à bon prix. Et il y a très peu de crus bourgeois dans cette AOC."

Lire l'article complèt ici.

 


Le Médoc des initiés

Publié le 20/09/19 par Béatrice Brasseur

Haut Breton Larigaudière

Les nouvelles installations de Haut ­Breton Larigaudière, en cours de construction, feront-elles autant parler qu’en son temps le chai futuriste de La Croizille, une autre propriété familiale à Saint-Émilion ?

C’est en tout cas la même architecte, Marie-Sophie Gary, qui a été mandatée pour concevoir un bâtiment réceptif reliant le cuvier au château et améliorer la réception vendanges et le chai de stoc­kage. L’essentiel étant de mettre en valeur le château et d’en relever le potentiel œnotouristique, à l’instar de ce qui a été réussi à La Croizille (primé plusieurs fois par des Best of Wine ­Tourism Awards).

Lire l'article complet ici.

17/07/2019Oenotourisme

Apéro'Château "Spécial Belgique" et Jeu d'enquête - ce 26 juillet

A l'occasion d'une soirée autour de la Belgique, venez enfiler le chapeau melon d'Hercule Poirot et participez à l'ENQUETE AU CHATEAU ! Un jeu immersif à grande échelle dans les Château La Croizille et Château Tour Baladoz ayant pour objectif de résoudre un mystérieux meurtre. A vous d'interroger les suspects pour élucider ce crime dans un cadre des plus atypique.

Par la même occasion, les châteaux fêteront leurs origines belges autour d'une soirée aux animations sur le thème de la Belgique : Friterie, quiz, vins au verre & ambiance chaleureuse au rendez-vous !


Entrée libre

Informations & Réservations :
05 57 74 55 86 - contact@chateaulacroizille.com

_ _ _

CARTE DES VINS :
Une sélection de vins Bordeaux Blanc & Rosé, Saint-Émilion Grand Cru et Margaux Cru Bourgeois, etc.
Vins au verre ou à la bouteille

MENU DE LA FRITERIE A La Belge Frite .
Frites, Fricadelle, Viandelle et autres mets belges cuits dans de la graisse de boeuf comme le veut la tradition.

JEU D'ENQUETE AVEC bordeauxvisite.com :
Un crime a été commis et le corps d'une journaliste d'investigation a été retrouvé sans vie. A l'occasion d'une soirée exceptionnelle, les 3 suspects seront présents au Château La Croizille. Parviendrez-vous à démasquer le coupable ?
Cette activité se fait en présence de 2 animateurs qui encadrent le jeu et de 3 animateurs-suspects que vous devez interroger pour progresser dans votre enquête.
Durée : 1h30 (jeu) + 1h (visite & dégustation)
Prix : 35€/personne
Débuts des sessions : 18h et 18h30
Réservations conseillées (voir lien

16/07/2019Presse

Point presse sur l'oenotourisme aux Châteaux La Croizille et Tour Baladoz en plein essor

Château La Croizille dans le TOP 10 des châteaux visités en 2018

Merci beaucoup à tous les visiteurs venus au Château La Croizille ! Grâce à vous et à nos partenaires touristiques, nous sommes placés dans le top 10 des propriétés les plus visitées dans la région bordelaise!
Journal Sud Ouest du 11/07/2019 : « À Saint-Émilion [...] La Croizille, avec sa salle de dégustation orange suspendue dans le vide, est le plus spectaculaire. » 


 
 

Château La Croizille dans la sélection du magazine Sudois Vinjournalen.se

« Vinjournalen.se, le magazine suédois en ligne sur le vin parle de notre domaine. L’article sur l’oenotourisme concerne notre région viticole cette semaine et Château la Croizille est proposé comme un vignoble à visiter ! 
Le guide en ligne Winetourism.com permet aux visiteurs du monde entier de réserver des dégustations de vins. Consultez notre profil sur Winetourism.com où nous présentons notre domaine et notre activité de dégustation et visite du domaine ! »

 

Interview au Château La Croizille à l'occasion des 20 ans de l'Unesco pour Saint-Emilion


Réécoutez ici l'émission radio "Pierres et Nature" avec Hélène De Schepper, enregistrée au Château La Croizille à l'occasion des 20 ans de l'inscription au Patrimoine Mondial du vignoble de Saint-Emilion.

14/06/2019Oenotourisme

Venez passer une soirée exceptionnelle au Château La Croizille

Le vendredi 26 juillet prochain, La Croizille sera, le temps d'une soirée, le décor d'un jeu d'enquête Cluedo grandeur nature. 

Un crime a été commis et les 3 suspects sont présents. Parviendrez-vous à démasquer le coupable ?

Organisé par Bordeaux Visite, cette activité se fait en présence de 2 animateurs qui encadrent le jeu et de 3 animateurs-suspects que vous devez interroger pour progresser dans votre enquête.

Point de RDV : Château La Croizille33330 Saint-Laurent-des-Combes 

Durée de l'activité 1H30 d'enquête + 1H00 de visite du domaine et dégustation de deux vins 

Réservez vite votre place ici.

 

 

A la suite de l'enquête, nous vous proposons la découverte de nos deux propriétés viticoles au cœur du vignoble de Saint-Emilion.

Le Château Tour Baladoz, avec son chai authentique et traditionnel de l'appellation, suivi du Château La Croizille, tourné vers l'avenir avec son chai à la pointe de la modernité.

Nous finirons la visite avec une dégustation de 2 vins dans notre salle de dégustation suspendu au-dessus du vignoble et offrant une vue panoramique.

22/05/2019Salons et manifestations

Vinexpo 2019

Toute notre équipe commerciale remercie les nombreux visiteurs qui sont venus déguster sur notre stand à Vinexpo!

 

Thank you to all our visitors that came to meet us and taste our wines at our booth!

 

 

 

17/05/2019Notes de dégustation

Primeurs 2018

Voici quelques extraits de notes de dégustations de nos vins en Primeurs. 


CHATEAU HAUT BRETON LARIGAUDIÈRE 2018

Adrian Van Velsen - 91-92 / 100
Robe rubis moyen. Nez intense, fumé, complexe, cerise noire, de cassis, des notes de noisette, (...) épicée et vous laisse en redemande. Réussi, précis, équilibré.

 

Yves Beck - 90-91 / 100
Attaque fruitée et rafraîchissante. Tannins bien intégrés, en symbiose avec la structure. Finale fruitée et juteuse.
Un vin prometteur.
James Suckling - 92-93 / 100
Some attractive blackberry and walnut flavors. Medium-bodied and frm with a fresh finish.

CHATEAU LA CROIZILLE 2018

Yves Beck - 90 / 100
Au palais le vin est élégant, équilibré et fn. Il est doté de tannins bien intégrés et d’une bonne
intensité aromatique. Final fruitée
James Suckling - 92-93 / 100
Very pretty depth and intensity to this medium-to full-bodied red. Soft and silky tannins, flavorful finish. Another complete and pretty 2018
Terre de Vins - 90 / 100
Déjà ouvert et généreux, ce vin profond et voluptueux s’exprime sur un fruit mûr, encadré dans les tanins d’un bois
neuf soigneusement intégré, pour un style opulent pour une expression riche du millésime 2018

CHATEAU TOUR BALADOZ 2018

Adrian Van Velsen - 90-91 / 100
Expressif, clairement influencé par le nez de bois, cerise, mûre, de prune. Palais raffermie, des tannins tres mûrs,
une excellente acidité, vif. Encore une fois réussi.
James Suckling - 89-90 / 100
A tight and focused young wine with dark-berry and chocolate character and hints of walnuts.
Medium body. Medium fnish
Antonio Galloni - 89-92 / 100
Understated and perfumed, with terrifc fruit purity and presence, Tour Baladoz is very pretty in 2018.

 

17/04/2019Château Haut Breton Larigaudière obtient une mention pour

16/04/2019PRESSE

La Croizille : un lieu incontournable lors de votre visite à Saint-Emilion

Cet article sur le blog Rue des Vignerons vous conseille quelques châteaux qui valent le détour durant votre séjour à Saint-Emilion. Ne manquez surtout pas la visite du Château La Croizille! Depuis quelques semaines nos paniers pique-nique et notre terrasse du bar à vin font plein d'heureux. Le tout avec une vue magnifique sur les vignes.

Lien pour lire l'article:  https://blog.ruedesvignerons.com/guide-des-destinations/visiter-saint-emilion/

 

Merci de patienter